Construction, rénovation, aménagement & décoration | Maison & appartement

Autoprotection ou télésurveillance : quel système d’alarme choisir ?

  • Post Category:Sécurité

Caméras de vidéo-surveillance © Simon ElliottEn 2018, près de 2% des français déclaraient être victimes de tentative d’effraction ou de cambriolage selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur. Or, toutes les études, réalisées par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) ou par des organismes privés, démontrent l’importance des systèmes d’alarme pour faire baisser ces chiffres.

Si vous souhaitez protéger efficacement votre logement contre les cambriolages, il est donc indispensable d’y installer rapidement une alarme. Pour cela, il existe deux solutions : l’autoprotection ou la télésurveillance gérée par une société externe.

Autoprotection par système d’alarme

La plupart des systèmes d’alarmes vendus dans le commerce traditionnel sont faciles à installer avec quelques notions de bricolage. Si c’est votre choix, choisissez une alarme qui propose une protection en fonction du périmètre et du volume du logement. Pour les plus exigeants, certains modèles proposent également une protection renforcée avec des caméras de surveillance à l’intérieur et/ou à l’extérieur de votre habitation. En outre, de nombreuses solutions proposent un suivi avec votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone via une application dédiée au système.

En revanche, pour être pleinement efficace, le système d’alarme doit comporter une solution pour stocker les données enregistrées par les caméras et autres dispositifs de surveillance, sans quoi cela n’aurait aucun intérêt dans le cadre d’une tentative d’intrusion. Cela peut se faire via divers supports : carte SD, solution Cloud, serveur de stockage… mais tous ne sont pas à favoriser :

  • les cartes SD sont une solution à éviter car une carte peut être dérobée par un cambrioleur et le visionnage des vidéos est très contraignant ;
  • les enregistreurs vidéos sont parfaits pour stocker des données : NVR (Network Video Recorder), DVR (Digital Video Recorder)… de nombreuses solutions existent et chacune aura ses avantages et ses inconvénients ;
  • les solutions Cloud sont parfois plus coûteuses mais offrent davantage de garanties de sécurité et d’accès à vos données. Elles ne nécessitent en plus pas d’installation.

Malheureusement, aucun système d’alarme n’est infaillible mais on sait aujourd’hui qu’il existe des protections plus efficaces que d’autres :

  • les systèmes anti-arrachement feront repartir les cambrioleurs les moins chevronnés, mais n’arrêteront jamais les plus déterminés ;
  • les installations filaires sont simples à désactiver si elles ne sont pas installées dans les règles de l’art. Si vous n’êtes pas féru en électricité, confiez-en l’installation à un professionnel ;
  • les installations sans fil sont plus fiables à condition d’opter pour une transmission GSM contre les interférences des ondes radio, c’est à dire sans passer par les lignes analogiques de France Telecom ou Internet mais via un abonnement mobile auprès d’un opérateur spécialisé.

Télésurveillance par une société externe

Si les systèmes d’autoprotection vous demandent d’être vigilants de l’installation au suivi quotidien de votre système d’alarme, les systèmes de télésurveillance ont l’avantage de prendre tout en charge : l’architecture du projet, l’installation, et le suivi quotidien de votre logement.

Avec cette solution plus onéreuse (de 10 € à 100 € par mois pour les systèmes les plus perfectionnés) mais bien plus efficace, des professionnels de la sécurité seront chargés de veiller sur votre logement, y compris quand vous êtes présents. Dès qu’un danger ou qu’une anomalie est détectée, des actions sont alors entreprises par les professionnels :

  • alerter le propriétaire ou l’un de ses proches ;
  • éventuellement envoyer des agents de sécurité sur place ;
  • contacter la police ou un service d’urgence selon la situation (pompiers, SAMU…).

En revanche,  cette solution peut être difficile à vivre au quotidien pour certaines personnes qui auront le syndrome Big Brother. En effet, comment ne pas se sentir espionné avec cette solution de protection ?

Conseils pratiques sur l’installation d’une alarme

Choisir la certification NF&A2P

La certification NF&A2P, qui s’applique à tous les équipements de protection (comme les alarmes), assure un niveau de sécurité et d’efficacité du matériel via trois niveaux de protection (le niveau 1 étant le plus faible). Dans certains contrats multirisque habitation et selon les biens assurés, cette norme est même obligatoire. Veillez donc à vous assurer que votre solution de protection réponde bien à cette certification !

Installer des caméras adaptées au lieu

Contrairement aux idées reçues, vous pouvez installer des caméras chez vous sans faire de déclaration préalable en préfecture. En revanche, vous vous devez de respecter la vie privée de vos voisins et des passants. Par conséquent, vous n’avez pas le droit de filmer en dehors de votre propriété, c’est à dire sur la voie publique.

Même si vous êtes loin de devoir installer des caméras d’émissions de télé-réalité, assurez-vous d’installer des caméras adaptées à leur lieu d’installation :

  • pour les pièces étroites comme les couloirs ou les entrées, choisissez des caméras fixes ;
  • pour les grandes pièces comme les salons, installez plutôt des caméras motorisées, inclinables de haut en bas et qui peuvent s’orienter de 300 à 350° ;
  • à l’extérieur, le choix des caméras doit se faire en fonction des zones de protection.

Choisir sa focale et sa résolution d’image

La résolution des images de vidéo n’est pas à négliger non plus. On retrouve trois principales résolutions disponibles :

  • 640×480 pixels qui correspond à une résolution standard ;
  • 800×600 pixels qui correspond à résolution moyenne ;
  • de 1280×750 à 2560×2048 pixels pour une haute résolution.

Le choix de la résolution doit se faire en concordance avec le choix du stockage : plus la résolution est haute, plus le poids d’une image sera important.

Enfin, le choix de la focale peut varier de 2,1 à 100 mm selon la caméra : plus la focale est petite, plus la distance est courte et l’angle large et inversement. Certaines caméras évoluées permettent de faire varier la focale avec une fonction de zoom, ce qui permet de bénéficier en permanence des réglages les plus efficaces.

Dernier conseil… : tenir informé de ses absences… ou pas !

À l’heure où Instagram et les réseaux sociaux ont le vent en poupe, nul besoin de narguer vos amis avec vos doigts de pied en éventail sur la plage : vous risquez de le regretter à votre retour ! En effet, vous n’êtes pas sans savoir que les cambrioleurs choisissent leurs cibles, et les sites comme Facebook, Instagram et consorts sont parfaits pour savoir qui se trouve chez lui ou en vacances, loin de son domicile.

En revanche, pensez à prévenir vos proches de confiance et à signaler votre absence à la police ou à la gendarmerie : dans le cadre des opérations Vacances tranquilles, ils peuvent surveiller votre domicile pendant votre absence.

Autoprotection ou télésurveillance : quel système d’alarme choisir ?

Cet article a 1 commentaire

  1. sylvain QC

    Merci pour cet article, c’est très intéressant, je cherche un prestataire près de Grenoble, avez-vous des contacts à me proposer ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu